Aller au contenu

Pas de recul (les vifs 09/11)

Raffinerie de Pétrol

Ok

Stop

J’décroche

J’déconnecte

J’débarque de ce train de vies fantômes

Trafic d’âmes, bisous sous-cloche, marées hautes de confusions

Ça déraille, ça m’embrouille, ça me tend, ça me rend perplexe

Ce pays me coupe l’inspiration

 

Expiration

 

Je fais un pas de recul

Je ne recule pas : j’observe

Les bancs de poissons blanchis

Sur les terrasses, les trottoirs, dans les restaurants

Les gens se soumettent en souriant

La couleur verte ne se trouve plus que sur les lettres du Roy Merlin

 

Pénurie

 

Je fais un pas de recule

Je ne recule pas : je m’éclaircis

Les idées, les poumons, l’horizon

Pour mieux faire face

Devant moi

Une glace à la pistache derrière un plexiglas

Mirage de joie

Une oasis de gravier

 

Dans laquelle je refuse de me baigner

 

Je fais un pas de recul

Je ne recule pas : je prends mon élan

Avant de choisir une direction  

Je prends le temps dans mes bras

Je calcule la trajectoire

Je vise l’étoile polaire

Je vise l’eau douce

Je vise l’odeur des sapins

Je vise la connexion, la sensation, l’ivresse, le vif, le vrai

 

D’ici là, je patiente

Je ne me retourne pas : je fais un pas de recul

 

Atelier Les Vifs – Théâtre La Cité – 9 novembre 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.