Solstice

Chère Oreille Attentive…

À l’aurore du règne des Microbes

Au crépuscule de la durée de vie de mon disque dure

La tête entre mes cuisses, ma gynécologue me met en garde que si je veux faire des enfants j’ai encore le temps mais qu’il serait temps que je commence à y penser

Je m’allonge

Pour fermer les volets

Les bras grands ouverts, mon voisin d’en face jette de la fenêtre de son appartement du 3ème étage, sur le trottoir, le contenu de son pot de pipi

C’est la bonne saison pour écrire un premier brouillon de testament que je me dis

Ou bien de commencer, tout doucement, à distribuer à mes proches, mes précieuses propriétés intellectuelles

Ne t’inquiète surtout pas pour moi chère Oreille Attentive. Je vais bien. Je reste optimiste avec un point d’interrogation. J’observe c’est tout. Cet horizon suspendu. Sa lumière enclume. Et juste au cas où ça se passerait mal, au cas où un jour on se perdrait de vu dans cette boue, ce brouillard, cette mue, j’aimerais t’offrir ici, cet objet destiné à ne jamais te rencontrer. Un cadeau. Enregistré quelques années plus tôt dans les braises d’une période déjà apocalyptique, l’écho ludique de nos instincts primaires.

Minimaliste, intemporelle, à toi chère Oreille Attentive, ma toute première composition musicale.

La base. Là bas. Au plus loin de l’équateur.

 

“Vagin Électrik – Strong Dick”

Vagin Électrik, Strong Dick

Vagin Électrik, Strong Dick

Vagin Électrik, Strong Dick

Going together, to the Market Station

Vagin Électrik, Strong Dick

Vagin Électrik, Strong Dick

Vagin Électrik, Strong Dick

Going together, to the Market Station

Taga tsss ta kada tsss ta kada tsss kÂ

Taga tsss ta kada tsss ta kadÂ

Ting ting ting ting ting

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.