Vive la procréation!

Chère Oreille Attentive

Pour notre tout premier moment confidence, je me dis que commencer par le commencement ça va nous faire un T-R-O-P B-E-A-U D-É-B-U-T de relation privilégiée!

BIG BANG… 11 novembre 1985, sherbrooke, Québec, tempête de neige, je naquis.

Bon y’avait beaucoup de choses qui se passaient déjà avant ma naissance je peux pas dire que c’est moi le commencement de “TOUTE” mais dans “MA VIE MON OEUVRE” on peut dire que ma “NAQUISITUDE” (ou le jour où je suis née), c’est ça le tout début de mon commencement. (Attention j’exclus ici la période plasma où j’avais déjà commencé à exister mais en mode vie de crevette. Je te raconterai mon expérience de vie de crevette et de mes autres formes de vies antérieures, peut-être, dans une autre confidence…) Donc! Pour que je puisse commencer le début de cette existence dite humaine, il y a eu (comme de nombreux êtres vivants) une maman et un papa (et/ou un spermatozoïde et un ovule) qui ont fait l’amour. Deux entités qui se sont rencontrés, qui ont voulu “la même chose en même temps la même affaire demain et devant” (pour citer Avec Pas d’casque), et de cette rencontre, il est né le divin enfant jouez hautbois résonnez musettes... MOI. Et ça!!! Être né. Ça fait quand même vraiment mais super plaisir!

Alors je profite de la fébrilité du moment, de cette première confidence de moi à toi Oreille Attentative, pour honorer ce phénomène 100% commun et naturel qu’est la procréation en remerciant les deux êtres vivants qui m’ont permis d’exister…

 Feu papa, Vive maman, MERCI!

Merci d’avoir fait l’amour je sais pas où, je sais pas comment, mais merci d’avoir fait l’amour. Désolée Papa, mes deux frères aînés, d’avoir créé une tempête de neige du mois de novembre le jour où je suis née. Désolée pour votre pick up ford ranger 1969 qui s’est enfoncé doucement dans le clos sur l’autoroute 55 vers l’hôpital. C’était pas contre vous, on voulait juste gagner un peu de temps avec maman. Passer un petit moment privilégié entre femmes comme on dit. Ou peut-être que c’était vous trois qui étiez pas prêts à me voir arriver? Dans tous les cas je vous en veux pas, l’important c’est que moi je suis née, que vous trois vous êtes finalement sortis du fossé et qu’à tous les hivers la neige continue de neiger. Merci. Merci d’avoir fait de moi une fille en bédeine debout dans la nature verte avec des bottes en caoutchouc. Merci d’avoir fait un feu dans mon dos pour me réchauffer. 30 quelques années plus tard je suis ailleurs mais je suis toujours cet enfant en bédeine debout dans la nature verte avec des bottes en caoutchouc. Et dans mon dos, toujours la chaleur de votre feu et dans mon angle mort, toujours un camion pas loin que vous avez posé là pour toutes les fois où j’ai envie de partir (ou de revenir). Feu papa, Vive maman, vous deux et l’univers vous avez pensé à tout. Merci.

Oreille Attentive

Avec cet éloge, adressé à mon père ma mère, Robert et Carole, et aussi à tous les créateurs toutes les créatrices du système solaire, ce que je veux te dire au fond c’est que tu sais cette première confidence de moi à toi… C’est un peu comme la naissance d’une créature qui ressemble pour l’instant à un raisin sec. Je sais pas trop encore si j’aurais dû lui donner vie ou pas. Tu vois ce que je veux dire? Ça fait super peur. Mais t’es là, je suis là, on est là. Vivant. Et ça c’est beau. VIVE LA PROCRÉATION!

Ciao ciao chère Oreille Attentive,

À bientôt!

 

2 commentaires sur “Vive la procréation!”

  1. Bravo Miss !
    Quel travail !
    Tou et tes collectifs méritaient Notoriété, Amour et Paix !
    Une belle épée
    comme celle des guerriers pacifistes
    Bisou de l’inté rieur 🙂
    Nico

  2. J’AdORE!
    Merci Michellexxxx
    C’est plein de légèreté profonde! Haha
    Ça se lit tout seul! j’veux dire on peut le lire plusieurs mais facilement ! et on en veux encore ! Encore!Encore !
    Annick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.